LE FRELON ASIATIQUE...

C’EST L’AFFAIRE DE TOUS.

Présent en France depuis 2004 et considéré comme hautement invasif, il affecte la biodiversité, notamment par son importante consommation d’insectes, dont les abeilles.

Si vous le repérez, signalez sa présence en mairie ou à l’adresse suivante : frelon-asiatique@fredon-auvergne.fr.

Le frelon asiatique Vespa velutina nigrithorax est présent sur l’ensemble du territoire national. En 2004, l’espèce aurait été introduite dans la région Aquitaine, très certainement par des poteries importée de Chine. En Auvergne, des signalements ont été connus dès les années 2007 sur le département du Cantal. Mais son front de colonisation a débuté dans les années 2011 par le département de l’Allier, puis sa zone géographique a progressé sur les autres départements.

Pour l’union européenne, le frelon asiatique fait partie des 37 espèces exotiques envahissantes contre lesquelles les États membres devront agir dans le cadre de l’application du règlement UE 1143/2014. Sachant que le frelon asiatique constitue une menace pour la biodiversité, les écosystèmes et la santé humaine voire de l’économie d’une filière : les apiculteurs.

Le ministère de l’Agriculture a classé le frelon asiatique en catégorie II (danger sanitaire d’intérêt collectif) au titre de la protection de l’abeille domestique.
Le ministère chargé de l’Écologie, l’a quant à lui classé comme espèce exotique dont l’introduction est interdite sur le territoire.

Son cycle

Les fondatrices quittent leur cachette dès février-mars pour construire leur nid. La reine s’occupe de tout (soin des larves, recherche de nourriture et construction du nid) jusqu’à ce que les ouvrières soient en nombre suffisant et prennent le relais.

À partir de juillet, la reine ne quitte plus le nid, et se concentre sur la ponte et la gestion de sa colonie qui peut dénombrer 3000 individus durant l’été. Seule la destruction des nids est possible.

Les actions de lutte

1. Destruction des nids à partir de juin
2. Piégeage en protection des ruchers (quand le frelon a attaqué le rucher, sinon le piège peut attirer les frelons).

Attention cependant : si on installe un piège, il faut le rendre le plus sélectif possible et le retirer dès que le risque est élevé pour la faune.

La destruction des nids est assurée par des professionnels « désinsectiseurs » experts du frelon asiatique. Leurs interventions sont payantes au même titre que celles des pompiers (ces derniers peuvent intervenir potentiellement de manière ciblée sur le domaine public).

Les désinsectiseurs qui mènent des luttes contre ce fléau, ont signé une charte de bonnes pratiques auprès de la FREDON Auvergne qui les recense pour la région Auvergne.

Pourquoi lutter contre cet hyménoptère ?

Le frelon asiatique a un fort impact sur les ruchers : prélèvement d’abeilles, impact sur le butinage et la ponte des abeilles, et donc sur la subsistance de la colonie.

Risques agricoles :
-  réduction de la pollinisation en période estivale,
-  dégâts sur les fruitiers.

Risques humains :
-  peu de risque face à un individu seul en quête de nourriture,
-  défense collective du nid en cas de dérangement avec risque d’attaque dans les 5 mètres de distance (taille de haie, utilisation de tondeuses ou tronçonneuses à proximité…),
-  l’exposition au risque d’attaque est associée à la multiplicité des supports.

Risques environnementaux :
-  atteinte de la biodiversité : prédation sur les pollinisateurs sauvages,
-  prélèvements importants sur les autres insectes et d’arachnides,
-  destruction de nids des autres insectes sociaux,
-  risque de régression de population d’espèces sensibles.

Plan du site - Mentions légales
© copyright Commune de La Monnerie Le Montel - 2011